Je suis "acide"?

September 22, 2017

Qu'est-ce que ça veut dire "l'équilibre acido-basique" ? Vous avez un terrain acide ?

- Moi, Non ! Je ne suis pas acide, j'ai l'air d'un acariâtre? Je suis doux comme un agneau !

 

 

 

pH : potentiel hydrogène

 

pH est l'abréviation du terme potentiel hydrogène. 

H, hydrogène du tableau périodique des éléments  de Mendeleiev 

Le pH est un paramètre qui permet de définir si un milieu est acide ou basique. C'est le pH de l'eau pure qui a été choisis comme référence d'un milieu neutre : le pH de l’eau pure à 25°C est égal à 7.

 

 

 

Si la molécule d'eau est H2O : 
- Un milieu acide est caractérisé par la présence d’ions oxonium H3O qui proviennent de la fixation sur une molécule d’eau d’un proton H supplémentaire. Le pH est alors inférieur à 7.
- Un milieu basique est quant à lui caractérisé par la présence d’ions hydroxydes HO formés par perte d’un proton H par une molécule d’eau. Le pH est alors supérieur à 7.

 

Le pH est un facteur logarithmique :c'est à dire que lorsqu'une solution devient dix fois plus acide, son pH diminue d'une unité. Si elle devient 100 fois plus acide, le pH diminuera alors de deux unités. Et ainsi de suite (3 unités pour un facteur 1000, etc).

 

Equilibre acido-basique dans notre corps

 

Lorsqu'on parle de l'équilibre acido-basique, on parle plus précisément d'une tendance à l'acidité plus ou moins régulée par votre organisme.

A ne pas confondre avec une acidose métabolique qui est un diagnostic très grave ne se produisant que si tous les mécanismes de régulation de votre corps sont dépassés.

 

Au cours des trente dernières années, a émergé le concept d'équilibre acido-basique, notamment grâce aux travaux sur l'alimentation du Dr Kousmine. Dans ce cas il est question d'un excès d'acidité dans l'organisme.

A l'état physiologique, certains fluides de notre corps sont acides ou alcalins, en fonction de leur rôle. Les sucs digestifs, par exemple, sont acides, ce qui leur permet de décomposer les aliments.

Quant au sang, il devrait être légèrement alcalin, soit à un pH de 7,4.

 

Lorsque quelqu'un vous dit que "vous êtes acide" , il fait référence à votre hygiène de vie, plus ou moins stressante, avec une alimentation plus ou moins "acidifiante", qui aura pour conséquence une "acidification" de vos tissus, muscles, peau...

Un choc émotionnel peut aussi "acidifier" l'organisme d'un seul coup.

 

Conséquences d'un terrain acide

  • fatigabilité et irritabilité

  • stress et anxiété

  • manque d'énergie chronique

  • douleurs articulaires

  • inflammations types tendinite (d'ailleurs on pourrait élargir à toutes les maladies en -ite)

  • grande réceptivité aux coups de froid hivernaux, fragilité de la muqueuse intestinale et du système immunitaire

  • difficulté à récupérer

  • cheveux ternes et pertes de cheveux

  • ongles fragiles, cassants, dédoublés, rayés, tâchés

  • peau sèche, fissurée, ou crevassée

 

Mesurez le pH urinaire

 

Vous pouvez testez votre pH en mesurant le pH de vos urines. Normalement, le pH urinaire évolue entre 6.5 et 7 à partir de la deuxième urine du matin.

Des valeurs trouvées inférieures à 6.5 traduisent une acidité tissulaire entravant les fonctions physiologiques normales. Il n'est pas rare de mesurer des pH entre 4.5 et 5.5. Or une urine trop acide se trouve être le reflet d'un milieu cellulaire également trop acide !

 

Pour contrôler votre pH urinaire , munissez vous de papier réactif tel que le classique rouleau de papier tournesol  en photo plus haut, ou de bandelettes réactives (ici).

Trempez une bandelette dans l'urine fraîchement émise. La bandelette change de couleur. Comparer la couleur obtenue à l'échelle colorimétrique graduée figurant sur la boîte. 

Le pH urinaire évoluant au cours de la journée, il est conseillé de faire une moyenne  de trois contrôles à différents moments de la journée. Par exemple : la deuxième urine du matin, celle d'avant le repas du midi, et celle d'avant le repas du soir.

Il est recommandé de pratiquer ce test sur 5 jours consécutifs, avant de prendre des mesures de correction. 

 

Corriger un terrain acide 

 

Pour modifier un terrain acide, la première mesure est de corriger son alimentation*

 

Mieux s'oxygéner en ayant une activité physique régulière, pratiquer la méditation ou des exercices de respiration, se promener dans la nature et respirer à plein poumons. Quand on a la chance de travailler ou d'habiter à côté de la Pharmacie des deux Lions, on peut faire régulièrement une petite séance de 5 minutes de Bol d'air Jacquier :)

 

Faire une cure de 3 semaines de citron (un demi jus de citron dans de l'eau tiède le matin à jeun).

Le citron a un goût acide mais contrairement aux apparences c'est un aliment alcalinisant, puisque une fois métabolisé par l'organisme l'acide citrique se transforme carbonate et bicarbonate. Vous pouvez d'ailleurs ajouter à votre verre une cuillère à café de bicarbonate de sodium. (en bain de bouche et gargarisme cette solution est très efficace sur les aphtes et mycoses type candida)

 

Entreprendre une cure de citrates alcalins type Equilibre Vital

 

Ou pour les plus courageux une cure de tisane alcalinisante avec à part égales Aubier de Tilleul, Chiendent racine, Bardane écorce. Courageux car c'est une décoction à boire à raison de 1,5L par jour. (une décoction se fait pour les bois et écorces de plantes : porter à ébullition le mélange, et faire bouillir 20 minutes puis laisser refroidir et filtrer) 

Nota Bene  : cette décoction est un très bon allié pour les sportifs, elle évite les crampes dues à la production d'acide par les muscles en surchauffe.

 

*Une alimentation alcalinisante ou non acidifiante 

 

En fait, il faut connaître les aliments acidifiants, et en fonction de l'intensité les réduire voire les supprimer.

Alors verdict :  

 

- les sucres raffinés : sucre blanc, sodas, confiseries, ...

 

- les farines blanches raffinées, blé dépourvu de son enveloppe, de ses fibres, c'est la délicieuse baguette blanche, la brioche, le pain de mie...

 

- les viandes, protéines qui sont de grosses molécules et qui pour être digérées engendrent la productions de puissants acides par l'organisme, qui seront ensuite éliminés par les reins. Consommées en grande quantité, les protéines engendrent une surconsommation minérale de l'organisme dont les réserves sont principalement les os et les dents et un épuisement des reins.

 

- les produits laitiers riches en protéines, pour la même raison que la viande.

 

Parenthèse))

Pourquoi préférer les laits de chèvre et de brebis au lait de vache ?

Tout simplement parce que les protéines du lait de vache sont de plus grand poids moléculaire,

et donc plus difficiles à digérer, "découper", donc... plus d'acide, ... l'organisme pioche dans les réserves minérales... 

Vous aurez devinez ici le problème sous jacent à la sur consommation de produits laitiers , merci D...!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Bonjour l'Automne : Comment réussir la métamorphose en observant la Nature ?

September 25, 2017

1/3
Please reload

Posts Récents

January 8, 2018

September 22, 2017

Please reload

Archives